L’UJLoG et l’AFJCI, partenaires pour lutter contre l’apatridie en Côte d’Ivoire

« Zéro apatridie en Côte d’Ivoire à l’horizon 2024 ». C’est pour parvenir à ce statut que, d’une part l’Association des Femmes Juristes de Côte d’Ivoire (AFJCI) épaulé par le Haut-Commissariat des Nations-Unis (HCR) et d’autre part, l’Université Jean Lorougnon Guédé (UJLoG) de Daloa ont signé un accord de partenariat, mardi 17 août 2021.

Selon la première responsable de l’UJLoG, Pr TIDOU Abiba Sanogo Épse KONÉ, « la signature officielle de ce partenariat démontre la bonne ambiance qui règne entre » l’UJLoG et l’AFJCI. Elle a témoigné à ses partenaires, sa volonté quant à la bonne marche de cet accord. « Soyez rassurés de notre détermination à veiller au succès de ce partenariat. Car c’est une opportunité pour nous d’avoir des étudiants capables de cerner des problématiques certes nouvelles, mais collées aux réalités ivoiriennes », a-t-elle déclaré.

« L’UJLoG veut se positionner comme une Université qui apporte les solutions concrètes au développement de la Côte d’Ivoire et ce partenariat permettra aux UFR bénéficiaires d’y contribuer pleinement », a ajouté Pr TIDOU.

Me ASSA-AKOH Simone, PCA de l’AFJCI a déclaré que ce partenariat permettra de mieux « faire comprendre à travers la formation académique et la recherche scientifique le concept de l’apatridie et d’améliorer l’attitude du public à l’égard des personnes apatrides dans la perspective d’éliminer l’exclusion et la discrimination ». Elle a exprimé sa fierté et son bonheur pour ce traité qui sera bénéfique pour tous (l’État, les signataires, etc). Elle a engagé les étudiants, futurs bénéficiaires à être « des chercheurs qui trouvent pour aider notre État à bénéficier de données quantitatives et qualitatives sur l’apatridie et ses implications ».

M. Guy-Rufin GUERMAS, Chef de la Sous-délégation du HCR Guiglo a, au nom de Mme Angèle DJOHOSSOU représentante du HCR en Côte d’Ivoire, réitéré toute la disponibilité de l’institution à travers la « collaboration avec l’ensemble des institutions de la Côte d’Ivoire et particulièrement le monde académique ». M. GUERMAS a témoigné à Mme la présidente de l’UJLoG son entière disponibilité pour les étudiants. « Mme la présidente, je ne ménagerai aucun effort pour continuer d’assurer l’encadrement des étudiants de votre Université », a-t-il affirmé.

Durant l’année académique 2019 – 2020, la collaboration entre l’UJLoG et l’AFJCI a permis à 10 étudiants de l’UFR des Sciences Juridiques, de bénéficier d’un stage et d’un appui financier de la part de l’AFJCI et du HCR. Cela les a permis de soutenir leurs mémoires sur les thématiques d’apatridie et de nationalité.