Toute l'actualité
Annonce: Colloque international griepe
Télécharger l'acte du colloque
----------------------------------------------------------
Campagne de sensibilisation sur la culture de la paix organisé par L'ONUCI
----------------------------------------------------------
Viste des chantiers sur le campus visité par Mme la presidente
----------------------------------------------------------
La presidente de L'UJLoG elu vice presidente du CRUFAOCI
----------------------------------------------------------
Atelier dynapay-pnfl
----------------------------------------------------------
Atelier de formation sur les milieux et cyanobacteries a UJLoG du 15 au 17 fevrier 2016
----------------------------------------------------------
Projet "1 etudiant, 1 ordinateur"
----------------------------------------------------------
Concours d'entrée a L'INP
----------------------------------------------------------
Seminaire IVC5035 a UJLoG
----------------------------------------------------------
un enseignant de l'ujlog recoit une prime en georgie
----------------------------------------------------------
Visite de la coopération japonaise a UJLOG
----------------------------------------------------------
Remise de rapport de la CNEC a la gouvernance de L'UJLoG
----------------------------------------------------------
Formation des enseignants de L'UJLOG par le PASRES
----------------------------------------------------------
2ème conference de la chaine UNESCO
----------------------------------------------------------
Tournoi inter-université a L'INP-HB de Yamoussoukro
----------------------------------------------------------
Serie de grève syndicale a UJLoG
----------------------------------------------------------
Rentrée Académique 2015-2016
Serie de grève a L'université Jean Lorougnon Guédé

C’est la paralysie totale l’université Jean Lorougnon Guédé (UJLoG) de DALOA. La grève qu’observent les enseignants et le personnel administratif et technique depuis  le 1er mars  a entrainé un blocage total des cours. Les grévistes qui revendiquent près de 600 millions d’arriérés de rémunération liés aux heures supplémentaires ont déserté les laboratoires et amphis et autres bureaux, abandonnant ainsi les étudiants
à leurs propres sorts.
ZAO Oulate Luc, secrétaire général de l’université explique :<<depuis la création de l’université, nous
sommes confrontés à un problème. Le budget alloué n’a pas évolué avec le passage d’une unité de
recherche de l’enseignement supérieur (Ures), a université. Alors cela est synonyme du passage d’une
unité de 5 UFR. Cela nécessite un changement proportionnel de budget. Ce qui n’a pas été fait >>
Pour le SG, la création de l’université entraine aussi la mise en place du conseil de l’université, du conseil pédagogique, du conseil scientifique et du conseil de discipline. Le SG dresse la situation de dette dont a hérité la présidente de l’UJLoG de DALOA, le professeur Tidou Abiba Sanogo. <<Depuis 2013-2014,
c’est au moins 300 millions qui restent à être payés aux membres des conseils au titre des heures complémentaires >>, ajoute M.ZAO qui poursuit << A cela, il faut ajouter le cout des heures de
surveillance du personnel administratif et technique. Mme la présidente a hérité de toutes ces situations de dettes qui avoisinent  les 600 millions de francs CFA>>
face à la situation, les étudiants se sont fait entendre de la manière la plus bruyante avec une descente, le lundi 07 mars, sur l’administration pour réclamer la reprise des cours. << Sur instruction de la présidente,
nous avons dû les raisonner, les calmer et les rassurer que les démarches sont en cours pour que leurs enseignants reprennent les cours. Un contact a été exigé pour les informer de l’évolution de la situation>>, assure le SG, pour qui l’espoir demeure. <<Mme la présidente et nous-mêmes avons grand espoir. Car le présidente de la république a mis un accent particulier sur l’enseignement supérieur. Et nous sommes convaincus que Mme la ministre de l’enseignement supérieur, informée de la situation de l’UJLoG, est en
train de faire des pieds et des mains pour un règlement définitif de la situation de DALOA ou une action spéciale est nécessaire>>