Toute l'actualité
Annonce: Colloque international griepe
Télécharger l'acte du colloque
----------------------------------------------------------
BARIMA Sabas Maitre de Conference a L'UJLoG recoit le prix d'excellence
----------------------------------------------------------
Concours de recrutement des Enseignants du Superieur a l'UJLoG
----------------------------------------------------------
Campagne de sensibilisation sur la culture de la paix organisé par L'ONUCI
----------------------------------------------------------
Viste des chantiers sur le campus visité par Mme la presidente
----------------------------------------------------------
La presidente de L'UJLoG elu vice presidente du CRUFAOCI
----------------------------------------------------------
Atelier de formation sur les milieux et cyanobacteries a UJLoG du 15 au 17 fevrier 2016
----------------------------------------------------------
Projet "1 etudiant, 1 ordinateur"
----------------------------------------------------------
Concours d'entrée a L'INP
----------------------------------------------------------
Seminaire IVC5035 a UJLoG
----------------------------------------------------------
un enseignant de l'ujlog recoit une prime en georgie
----------------------------------------------------------
Visite de la coopération japonaise a UJLOG
----------------------------------------------------------
Remise de rapport de la CNEC a la gouvernance de L'UJLoG
----------------------------------------------------------
Formation des enseignants de L'UJLOG par le PASRES
----------------------------------------------------------
2ème conference de la chaine UNESCO
----------------------------------------------------------
Tournoi inter-université a L'INP-HB de Yamoussoukro
----------------------------------------------------------
Rentrée Académique 2015-2016

THEME : « Les enjeux de la gestion participative sur la préservation des aires protégées après les conflits en Côte d’Ivoire : cas de la forêt classée du Haut-Sassandra »
Les crises ivoiriennes de 2000 à 2011 ont fortement contribué à la dégradation de l’espace forestier en général, et en particulier celui de la région du Haut-Sassandra qui a subi les pires conséquences humanitaires et environnementales. Les surfaces forestières des aires protégées notamment les forêts classées ont été transformées généralement en cacaoculture. Outre l’installation des cultures, ces aires protégées sont l’objet d’une occupation illégale par les populations dont certaines s’y établissent. Les produits forestiers autre que le bois d’œuvre dont tiraient profit les populations locales (médecine traditionnelle, alimentation, décoration, etc.) sont devenus rares, ou ont quasiment disparu. De même, des espaces agricoles du domaine rural ont été abandonnés ou convertis en cultures de cacaoyers principalement faisant ainsi planer le risque d’insécurité alimentaire dans la région du Haut-Sassandra.

C’est dans un tel contexte qu’a été initié un atelier sur le thème : « Les enjeux de la gestion participative sur la préservation des aires protégées après les conflits en Côte d’Ivoire : cas de la forêt classée du Haut-Sassandra » qui se tiendra les 23 et 24 avril au sein de l’Université Jean Lorougnon Guédé.

Organisé par le Groupe de Recherche en Ecologie du Paysage et Environnement (GREPE) de l’UFR Environnement, avec le soutien financier du Programme GEOFORAFRI et l’appui technique de l’IRD, et la collaboration de la SODEFOR et du BNETD, cet atelier va regrouper une cinquantaine d’acteurs de la région du Haut-Sassandra, au nombre desquels une part active des populations rurales dont les localités jouxtent les limites de la forêt classée du Haut-Sassandra.

Il sera un cadre de dialogue et d’échanges francs entre les gestionnaires des aires protégées, les Autorités administratives locales, les Organisations non gouvernementales (ONG), les populations rurales et les Chercheurs.

Tous ces acteurs débattront des points relatifs à une gestion participative de la forêt classée du Haut-Sassandra, à la protection de la biodiversité et des services écosystémiques, aux co-bénéfices socio-environnementaux de la protection des forêts, à l’exploitation illégale de la forêt classée du Haut-Sassandra, etc.